SCPI Investissement Immobilier
Publié le 12 Décembre 2016 à 04h38 - 277 aff.

SCPI : le paradis du rendement

L’année 2016 est une année record pour les Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) selon les observateurs. Avec plus de 3,6 milliards de collectes depuis le début de l’année, ces sociétés continuent d’attirer des particuliers. Elles affichent parmi les meilleurs rendements du secteur de l’immobilier, ce qui lui vaut le nom de « paradis du rendement ».

Investir dans la « pierre-papier » semble être désormais un jeu d’enfants pour des milliers de particuliers. En effet, placer son argent dans l’immobilier n’a jamais été aussi simple et moins risqué. Les rendements des SCPI augmentent trimestre après trimestre. À ce rythme, les observateurs estiment que l’objectif de franchir les 5 milliards d’euros de collectes pourrait facilement être atteint en fin d’année. Ainsi, les SCPI comptent dépasser le plafond de 2015 qui était selon les statistiques de l’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) à 4, 275 milliards d’euros. Les données rendues publiques par ASPIM ne font que confirmer la bonne performance des SCPI. Ces dernières ont servi une moyenne de 4,85 % en termes de rendements en 2015. Ce chiffre est supérieur aux rendements des assurances-vie qui ne dépassent pas les 3 %.

Un jeu d’enfants

Comme un aimant, les SCPI continuent d’attirer des investisseurs las de longues procédures pour dénicher un bien immobilier. Pour investir dans les SCPI, il suffit d’acheter des parts avec une partie de ses économies. C’est la société de gestion qui se charge d’acheter le bien immobilier et de le mettre en location. L’investisseur perçoit une part du loyer selon le montant de son investissement. Les épargnants qui constituent un revenu périodique se tournent vers les SCPI d’entreprises. Celles-ci achetant des bureaux, des entrepôts ou des commerces qu’elles mettent en location. Le montant des revenus dépend des locaux.

Investir dans les SCPI est aussi un moyen de réduire la charge fiscale. Les investisseurs profitent d’un régime fiscal dépendant des régions où sont localisés les biens immobiliers. Pour diversifier leurs actifs, les SCPI offrent également la possibilité d’investir dans des biens liés à la santé, l’éducation ou aux personnes âgées.

Exonérées de l’impôt sur les sociétés

L’exonération à l'impôt sur les sociétés (IS) dont bénéficient les SCPI est définitivement un avantage. C’est en effet ce qui attire les investisseurs en quête de défiscalisation. Ces derniers doivent uniquement s’acquitter d’un impôt sur le revenu foncier ainsi que de frais en cas de revente de leurs parts.

Les publications similaires de "Actualités financières"

  1. 18 Mai 2016Primovie un exercice 2015 exceptionnel en terme de collecte396 aff.
  2. 23 Fév. 2016Les scpi à crédit ?575 aff.