SCPI Investissement Immobilier
Publié le 2 Mars 2016 à 09h00 - 495 aff.

Comment baisser ses impôts avec les SCPI Fiscales

L’importance des impôts à la charge des contribuables, poussent ces derniers à rechercher des moyens de diminuer leur part imposable ou de réduire l’impôt à payer. Souscrire des parts d’une SCPI société civile de placement immobilier, est une des solutions pouvant être exploitées pour prétendre à une certaine défiscalisation. Cependant, cette souscription est soumise à quelques obligations et elle doit également être ajustée à chaque profil fiscal. Il est à rappeler que ces SCPI permettent un investissement immobilier locatif aussi bien dans le neuf que dans l’ancien réhabilité. Faites un test sur un simulateur impots, pour en comprendre toute l’étendue. (sur ce site : www.simulation-impots.eu)

Quelques atouts et contreparties d’un investissement en SCPI

La souscription de parts d’une SCPI permet de diminuer les risques auxquels s’expose l’épargnant. L’épargne est toutefois, en contrepartie bloquée pour 15 à 18 ans et est soumise à des frais de sortie s’affichant à 10 à 14 % de la valeur de la part reconsidérée. Ces conditions refroidissent la plupart des éventuels épargnants. Cependant, la grande souplesse et le fait d’investir dans l’immobilier, sont des atouts certains des SCPI, leur permettant de séduire de nombreux particuliers. Ainsi, une SCPI souscrite suivant le dispositif Duflot permet d’accéder à une défiscalisation de 18 % appliquée sur les 95 % de l’investissement réalisé. Cette défiscalisation est à étaler sur une période de 9 ans. Il et à noter que ce dernier est soumis à un plafonnement annuel affiché à 300 000 euros. Cet avantage fiscal est de plus, intégré dans le plafond annuel des niches fiscales qui est de 10 000 euros.

Neutralisation des gains fonciers

D’autres formes de SCPI en plus de celle en Duflot, peuvent permettre d’accéder à une défiscalisation. Il en est ainsi, des SCPI Malraux qui ne sont pas soumis au plafonnement des niches fiscales. La réduction d’impôt obtenu s’applique immédiatement et s’élève à 22 à 30 % de la partie de l’investissement alloué aux travaux de réhabilitation. Quant aux SCPI de déficit foncier, elles offrent également de retrancher la valeur des travaux de rénovation sur le revenu global et elles ne sont pas soumises au plafonnement des niches fiscales. Ce retranchement est toutefois, limité à 10 700 euros.

Les publications similaires de "SCPI"

  1. 20 Oct. 2016Comment bien investir dans une SCPI ?313 aff.
  2. 13 Oct. 2016Profiter de l'effet de levier pour lancer son investissement en SCPI320 aff.
  3. 11 Sept. 2016La SCPI pour une rentabilité assurée354 aff.
  4. 30 Juil. 2016Que doit-on savoir sur les SCPI488 aff.
  5. 18 Janv. 2016L'investissement en scpi pour 2016 : Le point697 aff.